Étude du projet Gerfaut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Étude du projet Gerfaut

Message par Agathe Gerfaut le Sam 8 Juil - 22:13

Agathe Gerfaut s'était longuement préparé à défendre son projet devant les membres du conseil de l’île. La nuit précédent son entrevue, elle n'avait pu fermer l’œil. Son projet avait des forces mais aussi des faiblesses, elle en était parfaitement consciente. La principale tournait notamment autour du financement du projet. En se tournant et se retournant dans son lit, Agathe avait passé la nuit à empiler les chiffres. L'île comptait près de trois mille véhicules. C'était peu. Le ratio habituel était plutôt d'un véhicule pour deux habitants, mais les Vérannais ne s'encombraient pas de voitures vu la petitesse de l'île. Sur ces trois milles voitures, cinq cent étaient déjà électriques. Il fallait donc remplacer deux mille cinq cent véhicules. Si l'on offrait une prime de 5 000 livres aux particulier pour effectuer ce renouvellement, l'état devrait débourser, en ne comptant pas son propre parc, près de deux mille quatre cent fois cinq mille livres soit la bagatelle de douze millions de livres vérannaises ! Une fortune pour la République .. ! C'est à ce moment là qu'Agathe comprit qu'elle ne dormirait pas de la nuit.

Le lendemain, Agathe s'était préparé pour la réception. Elle avait déjeuné avec le chef de l’État, homme courtois et bienveillant, et il faut bien le dire, charmant ... L'après-midi, le grand oral avait débuté.

Les conseillers de l'île s'étaient montrés attentifs et polis. Agathe comprit vite qu'elle n'avait guère besoin de défendre les avantages de son projet. Tous voyaient les choses comme elles. Avec ce projet, Véran passerait pour une île responsable, respectueuse de l'environnement, prête au tourisme haut de gamme, ce que tout le monde souhaitait. Son argument économique de la réduction de la dépendance énergétique fut également très bien accueilli. Rapidement, l'on vit à la question cruciale du financement. Alors que la question patinait et que l'abbé et Wulfran avaient déjà décroché, la tendance générale semblait aller vers l'abandon du projet. Carbalanche prononça les mots : Un beau projet, hélas, utopiste, mademoiselle.

Ce fut Jonas qui vint à son secours. Il rappela l’intérêt du projet et proposa son échelonnement dans le temps. Dix ans seraient un bon délai, et Véran deviendrait la capitale du tourisme vert. Tous semblèrent alors se rallier plus ou moins à l'idée et même le colonel peu concerné jusqu'alors sembla s'enthousiasmer
La séance fut donc levée et le Chef de l’État lui adressa un grand et beau sourire qu'elle lui rendit volontiers.
avatar
Agathe Gerfaut

Messages : 9
Date d'inscription : 26/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étude du projet Gerfaut

Message par Agathe Gerfaut le Lun 17 Juil - 20:13

Agathe sortait d'une longue semaine de travail avec le Chef de l’État et les membres du Conseil de l’île. Toutes ses journées furent consacrées au détail du financement du projet, et aux nombreuses petites clauses nécessaires. Agathe déjeunait systématiquement avec le Chef de l’État. Le lundi, l'entrevue était très guindé et porté sur le travail, le vendredi, l'ambiance était plus détendue et elle était désormais persuadé que Jonas lui faisait la cour. Elle en eut confirmation le lundi suivant. Après avoir signé le décret, celui-ci lui glissa :

- Notre travail s'achève. Aurais-je encore le plaisir de vous recevoir, peut-être même pour un dîner ?
avatar
Agathe Gerfaut

Messages : 9
Date d'inscription : 26/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum